CORONAVIRUS : Votre magasin ré-ouvre?

Votre magasin ré ouvre? Dans quelles conditions?Le chômage temporaire est-il toujours d’actualité?

 

  1. Chômage temporaire encore en avril.

Pour tous les travailleurs qui ont perçu une allocation de chômage temporaire force majeure durant le mois de mars, nous vous rappelons que vous n’avez aucune démarche à faire pour le mois d’avril.

Votre employeur est tenu de renseigner et transmettre (via flux informatique sur une plate-forme prévu à cet usage) les jours de chômage temporaire d’avril, une fois le mois écoulé, pour l’ensemble de ses travailleurs concernés. Une fois l’information reçue par nos services, nous transmettons la demande à l’Onem puis effectuons le paiement dès réception d’une réponse positive.

En cas de questions ou de problèmes, n’hésitez pas à interpeller nos services via le site CSC ou le site CNE : https://www.lacsc.be/cne/contactCNE

  • Besoin du document récapitulatif des allocations perçues sur mars ou avril?

Certains organismes acceptent de faire un geste, ou un report de paiement, si le bénéficiaire est soumis au chômage temporaire force majeure, et peut donc justifier d’une perte de revenu.

Dans ce cas, vous pouvez être amené à délivrer une attestation qui stipule que vous avez bien bénéficiez de chômage temporaire.

Vous pouvez imprimer vous-même une telle attestation via Ma CSC, bouton en haut de notre site web. Vous pouvez ensuite soit imprimer l’attestation, soit la télécharger.

  • Réouverture de l’ensemble des commerces non- alimentaires dès le 11 mai, quelles mesures de protection et de prévention ?

Les organisations syndicales ont interpellé UCM et Unizo, avant même la décision de réouverture annoncée par le gouvernement, pour anticiper et établir un socle minimum obligatoire de mesures, mesures à préparer préalablement et à appliquer strictement dès la reprise des activités. L’annonce des réouverture du 4 mai ( magasins de tissus et merceries) et du 11 mai a donc accéléré le processus et plusieurs réunions ont eu lieu. Une note commune a été validée pour l’ensemble des enseignes du commerce non-alimentaire, reprenant des aspects contraignants pour l’employeur et une série de recommandations : gel et masques à disposition pour le personnel, gel pour le client, filtrage des clients à l’entrée(limitation du nombre de clients sur la surface de vente : 1 personnes/10 m²), cabine d’essayage fermée (ou désinfectée après chaque utilisation), produits d’exposition protégés, pas de produits tests en magasin, temps limité sur la surface de vente (30 min )…. Des mesures plus spécifiques pour les espaces clients ou les espaces réservés au personnel ont été listés dans un plan transmis aux directions. De même, selon le type de sous-secteurs, des mesures plus spécifiques ont été élaborées.

Là où nous avons des équipes syndicales, celles-ci sont chargées, via le comité de protection et de prévention au travail, de se réunir avec l’employeur avant la reprise, afin d’établir l’ensemble des règles qui seront appliquées dans votre entreprise. N’hésitez pas à interpeller vos délégués syndicaux.

Là où nous n’avons pas d’équipes syndicales, nous pouvons également intervenir si besoin pour faire respecter les mesures de base. N’hésitez pas à nous contacter en cas de problèmes via  le numéro  : 067/88.91.00 (lundi, mardi, mercredi de 9h à 12h et jeudi de 13h30 à 16h30) ou par mail

 

Partager